Responsabilité environnementale

+

En matière de protection de l’environnement, les objectifs du Groupe sont de préserver les zones pouvant être affectées par ses activités et de sensibiliser les salariés, les contractants, et les populations riveraines au thème de l’environnement.

La politique environnementale du Groupe vise à (i) prévenir, mesurer, atténuer et réparer les impacts environnementaux locaux résultant de ses activités, (ii) maîtriser sa consommation énergétique et ses émissions de gaz à effet de serre, (iii) gérer la ressource en eau et (iv) sauvegarder la biodiversité et les services écosystémiques.

Les engagements du Groupe sont définis dans la charte Environnement Santé Sécurité Sûreté, actualisée fin 2019 et communiquée aux partenaires, contractants, fournisseurs et sous - traitants du Groupe.


+

Organisation du Groupe pour prendre en compte les questions environnementales et, le cas échéant, démarches d’évaluation ou de certification en matière d’environnement

La gestion des sujets liés à l’environnement est intégrée aux départements EHS-S des filiales du Groupe. Cette gestion fait l’objet de rapports réguliers au plus haut niveau de l’entreprise ainsi qu’aux autorités de tutelles des pays dans lesquels le Groupe opère  : la Direction générale des hydrocarbures au Gabon, l’Ufficio Regionale per Gli Idrocarburi e la Geotermia (U.R.I.G) en Italie, la direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) en France, la Petroleum Upstream Regulatiry Authority (PURA) en Tanzanie.

+

 Évaluation et gestion des impacts environnementaux des projets

Chaque projet est initialement basé sur une étude de risque préliminaire qui aboutit à la définition d’un Plan de Gestion
environnementale et sociale (PGES) approuvé par les autorités compétentes. Les ressources financières, humaines et techniques adéquates sont mises à disposition pour son application. La mise en œuvre de ces plans de gestion fait en outre l’objet d’audits réguliers internes et externes par l’autorité compétente. 

Les études d’impact environnementales (EIE) sont réalisées conformément aux réglementations locales, avant le projet puis tout au long du projet. Afin de permettre l’identification, l’évaluation et la prévention des risques, le Groupe s’appuie à la fois sur des expertises internes et sur des experts externes référencés auprès de l’administration locale.

À l’issue de ces études de risques, le Groupe déploie les plans d’actions suivants :
en amont, afin de lutter contre la dégradation des sols, la détérioration des nappes phréatiques ou les retombées de boue dans les cultures et les rivières, le Groupe demande aux services et entreprises de génie civil de consolider les travaux de terrassement des routes et des plateformes de sites. La stabilisation des zones fragiles est assurée par la mise en place de couvertures végétales (revégétalisation par hydroseeding); et
en aval, la préservation des sites passe par la réhabilitation des zones déforestées ou encore par le tri et la destruction contrôlée des déchets.

M&P Gabon contribue à la réalisation d’inventaires de la faune dans le Complexe des Aires Protégées de Gamba en collaboration avec le Smithonian Conservation Biology Institute et avec le WWF, dans le cadre du programme anti- braconnage Prolab et à l’occasion d’une étude d’impact diligentée par la filiale. Ces travaux sont exceptionnels par leur ampleur et par l’importance que revêt la protection des grands mammifères présents dans cette zone pour la sauvegarde des espèces.

+

Protection de la biodiversité et des écosystèmes

L’impact potentiel des activités sur la biodiversité est évalué par la réalisation des études d’impact sur l’environnement sur chacun des permis du Groupe. Les espèces sont recensées, des inventaires forestiers détaillés sont réalisés et des plans de gestion environnementale sont définis.

La préservation de l’écosystème passe par la formation et la sensibilisation du personnel, des sous - traitants et des populations locales, en mettant l’accent sur l’interdiction de l’extraction de matériel végétal ou l’interdiction de la chasse et du braconnage.